Posted on

Pour divers avantages et opportunités, de plus en plus de Français s’expatrient et choisissent de créer leur entreprise à l’étranger. En effet, régime fiscal favorable, marché intéressant, développement rapide et performant, la création d’entreprises à l’étranger présente de nombreux avantages. Que ce soit en Europe, Amérique du Sud, Amérique du Nord et même en Afrique, les entrepreneurs expatriés vont dans les quatre coins du monde. Pour réussir un tel projet, il existe quelques points à ne pas négliger. Nos conseils pour vous éclairer.

Savoir choisir son pays

Le choix du pays est certainement l’étape la plus importante pour créer son entreprise à l’étranger. En effet, plusieurs critères devront être pris en compte tels que la facilité de création de l’entreprise, l’opportunité de développement ainsi que la situation du marché. Aussi, votre appréhension personnelle est un élément important à ne pas négliger. Par exemple, si vous ne pouvez pas supporter le froid et l’obscurité, implanter votre entreprise en Danemark ou en Norvège n’est certainement pas une bonne idée.

Bien connaitre son pays de destination

Une fois que vous avez fait le choix du pays ou des pays, il faut s’informer le plus possible sur ces derniers. Tout d’abord, on commence bien sûr par la réglementation relative à la création d’entreprises, la fiscalité et l’emploi. Aussi, il faut en savoir plus sur la langue et la culture locales. De plus, l’étude du marché ou des marchés du pays permettra de connaitre amplement les perspectives pour votre activité. Il est important d’intégrer les spécificités locales dans la mise en place de l’entreprise pour mettre toutes les chances de votre côté.

Entrer en contact avec les partenaires locaux

Le plus souvent, l’établissement de partenariat local est plus que primordial pour réussir l’implantation de votre entreprise à l’étranger. Il peut être un natif du pays ou d’un expatrié également qui a des connaissances particulières sur le pays. Ce partenaire local servira d’interlocuteur entre les instances économiques, politiques et administratives locales. Aussi, il aidera l’entrepreneur à en savoir plus sur la culture, la langue et les marchés locaux. L’assistance d’un associé natif est parfois indispensable dans la création d’une entreprise à l’étranger.

Envisager le VIE avant de s’implanter

Pour réussir à faire une étude approfondie sur le marché du pays d’implantation, le VIE est une solution idéale. En effet, il s’agit ici d’envoyer un jeune diplômé à l’étranger pour le compte de votre société afin de réaliser une étude du marché, installer un premier établissement et aussi établir les partenariats locaux. L’étude et le premier essai effectués par le jeune diplômé vous permettront d’avoir les informations suffisantes pour créer votre entreprise. De plus, avec son coût particulièrement réduit, le VIE présente un avantage économique pour réduire le risque de création d’une entreprise à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *